Edito Météo Blois – Semaine du 8 au 14 août 2016

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la météo joue avec le yo-yo  en ce moment. Dimanche dernier, avec le renforcement du jet et de ses ondulations, on pensait que de bons coups d’anticyclone allaient avoir lieu sur le continent cette semaine, en fait c’est plutôt l’inverse et les anticyclones attendront une semaine de plus. Après un week-end estival, une langue d’air froid polaire va venir lécher notre pays à partir de mardi, ce qui va rafraîchir le temps une nouvelle fois. La journée de mardi sera même légèrement perturbée avec de gros passages nuageux. Toutefois, à part  la fraîcheur, il ne devrait pas y avoir de gros désagréments pour le restant de la semaine, la masse d’air étant assez stable et à priori sans grande dynamique associée, du moins sur nos régions.

Masse d'air foir descendant du nord
Masse d’air foir descendant du nord

On retrouvera donc un temps un peu mitigée côté températures, et un ciel malgré tout assez clément avec juste des alternances nuageuses. Sauf entre lundi en fin d’après-midi jusqu’à mardi en fin d’après-midi où le ciel sera majoritairement couvert ou très chargé avec parfois quelques bruines. Côté températures, on passera de 28°C ce dimanche à 22-23°C mardi, avec des nuits fraîches, qui pourront descendre sous les 10°C.

A partir de jeudi, l’air chaud reviendra très progressivement avec l’anticyclone pour retrouver un temps à nouveau estival pour le 15 août. Pour la suite, il semble possible d’avoir un temps anticyclonique plus durable, mais cela reste à vérifier car un passage perturbé est envisageable vers le 17. En tout cas, au vu des simulations actuelles, le spectre d’une vague de chaleur durable s’éloigne, et d’autant plus que la saison avançant, cela parait de moins en moins probable.

Côté orages, cela reste un peu la dèche sur nos régions, ce qui est un peu désespérant pour les amateurs de beaux orages d’été comme moi, mais aussi pour les jardiniers, car décidément l’arrosage manque cruellement : à peine 2.5mm depuis le début de ce mois, pas vraiment mieux que le mois de juillet. Dans des régions de plus en plus nombreuses, et cela s’approche de nous, le seuil de sécheresse est déjà atteint. Cela contraste avec l’épisode d’inondations que nous avons connu fin mai-début juin, et l’impression de fraîcheur qui subsiste sur cet été décidément peu commun.

En effet, le mois de juillet a été globalement plus frais que la norme, de peu certes, mais c’est grâce à la vague de chaleur qu’il se sera quand même maintenu à un niveau tout-à-fait estival puisque l’on atteint la norme d’un mois d’août. Nous comptabilisons 16 jours sous les normes avec certains écarts de plus de 5°C comme le 14 juillet, contre seulement 4 jours franchement au-dessus. On ne peut pas parler d’été pourri comme j’ai pu l’entendre en divers endroits, puisque le temps reste très agréable et sec dans son ensemble. Entre ceux qui aiment la chaleur et ceux qui la détestent, on ne peut pas contenter tout le monde, mais cet été semble pour le moment constituer un juste milieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.