Edito Météo Blois – Semaine du 25 au 31 juillet 2016

La météo continue de jouer avec les contrastes. Alors que la semaine précédente avait été particulièrement fraîche, les températures sont devenues d’un coup torrides. Un épisode de courte durée certes, mais intense, puisque les températures ont pratiquement atteint les 37°C à Blois. Dans le sud-ouest, de nombreux records ont été battus.

De nombreux records absolus de #chaleur ont été battus dans l’ouest de la France cet après-midi 🍍☀ pic.twitter.com/uizloRHOU6

— Météo-France (@meteofrance) 19 juillet 2016

Malgré ce coup de chaud, le bilan intermédiaire du mois de juillet reste plutôt frais, d’un demi degré par jour environ. Côté pluviométrie, c’est plutôt sec, avec seulement 1.5mm.

Quelques réflexions sur les modèles de Météo France

Concernant  la prévision du coup de chaleur, il faut souligner l’apport récent des modèles de Météo France ARPEGE et AROME dans le monde de la prévision amateur, grâce à l’open data. De par leur précision, ils viennent compléter admirablement la prévision “à l’ancienne” faite depuis le modèle GFS de l’institut météo américain. Ces modèles étant optimisés pour la France, le gain en précision est appréciable.

Toutefois, malgré le fait qu’ARPEGE et AROME intègrent mieux les données de terrain, la prédiction de la température à 2 mètres reste encore délicate dans les situations extrèmes comme cette semaine. ARPEGE a tendance à surestimer ce champ, tandis qu’AROME la sous-estime légèrement. Bien que la lecture directe reste encore sujette à des ajustements, cela donne un cadre plus précis pour “caler” la prévision “à l’ancienne” du prévisionniste. Cette méthode part de la température à 850hPa, qui est évaluée de manière plus précise sur le modèle ARPEGE.

Le point météo de la semaine à venir

Le temps aura été très estival en cette fin de semaine, mais les hautes pressions conservent un flux plutôt maritime, qui apportera de la nébulosité et une légère baisse des températures en début de semaine. La situation sera peu changeante, car le flux n’est pas très rapide en raison d’un blocage anticyclonique continental et Scandinave. Les basses pressions situées au nord des îles britanniques ne parviennent pas à se décaler vers l’est, et avec un faible gradient de pression, ne parviennent pas non plus à faire onduler le flux de manière significative.

Situation de marais bloqué entre deux anticyclones, avec incursion d'air frais au milieu
Situation de marais bloqué entre deux anticyclones, avec incursion d’air frais au milieu

Nous persistons donc dans une espèce de marais barométrique entre deux anticyclones, dans lequel s’infiltrera de l’air plus frais par le nord-ouest. Nous aurons un temps plus nébuleux et plus frais cette semaine, avec parfois quelques bruines localement notamment ce lundi et peut-être jeudi-vendredi. Les températures ne dépasseront pas ou peu les 25°C mardi et mercredi, mais remonteront légèrement en fin de semaine. Le temps bien que parfois un peu mitigé, restera malgré tout assez agréable dans l’ensemble : ceux qui n’aiment pas les grosses chaleurs seront comblés.

Cette période de fraîcheur relative devrait persister jusqu’au début de la semaine suivante, ensuite il se peut qu’un flux plus cyclonique se mette en place temporairement vers le 04 août, avec pourquoi pas un coup de chaleur à l’avant. C’est encore loin et incertain, mais ce scénario semble assez probable : on ne manquera pas de surveiller cela avec attention.

Le point saisonnier

Côté saisonnier, la prévision réalisée dans un précédent article pour le mois de juillet semble assez conforme. Nous parlions d’une dominante de nord-ouest, qui semble bien persister et modérer les températures. Nous n’avions pas été en mesure d’établir de tendance véritable au-delà de la moitié du mois, ni pour la suite de l’été.

Ce n’est toujours pas très marqué, mais on commence maintenant à voir se dessiner une légère tendance pour août. Le modèle CFS (Climate Forecast System) intègre désormais les positions anticycloniques dominantes en cette fin de mois de juillet, notamment continentaux et scandinaves, associés à une légère anomalie chaude en altitude. L’atlantique serait légèrement dépressionnaire avec une petite anomalie froide. Cela se traduit par des précipitations en retrait dans la moitié nord du pays (de l’ordre de -18mm), tandis que des orages pourraient être plus fréquents sur la façade méditerranéenne. Côté températures, aucune tendance notable pour la moitié nord du pays, pour le sud en revanche elles pourraient être légèrement plus élevées. Remarquons que la position des anomalies suggère des flux de sud plus fréquents, il n’est donc pas exclu qu’une nouvelle vague de chaleur vienne se glisser sur août – pourquoi pas vers le 04 août comme nous le mentionnions plus haut.

Anomalie z700 prévue pour août par le modèle CFS
Anomalie z700 prévue pour août par le modèle CFS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.