Edito Météo Blois – Semaine du 18 au 24 juillet 2016

Cela fait le deuxième édito Météo Blois. Nous allons essayer de rendre ce rendez-vous le plus régulier possible, le format Twitter étant assez limité pour développer les aspects météorologiques de nos prévisions.

Commençons par un petit bilan de la semaine du 11 au 17 juillet 2016. Elle aura été un peu humide (environ 1mm de pluie) et surtout fraîche pour la saison, la journée du 13 juillet étant la plus froide avec au max 21°C pour 7°C le matin. Le réveil du 14 juillet était quand à lui le plus glacial avec à peine 6°C à Blois. Mais les températures sont revenues peu à peu dans des normes plus estivales avec 28°C le samedi.

Prévisions pour la semaine

La première partie de la semaine sera assurément en contraste avec la semaine précédente, puisqu’on attend un coup de chaleur assez bref mais intense. En effet, un anticyclone se maintient ce dimanche 17 juillet sur la moitié nord de la France, apportant un temps estival mais conservant un flux relativement orienté au nord. Tandis que dans la moitié sud du pays, le flux est maintenu au sud par un marais barométrique légèrement dépressionnaire. Les températures peuvent donc commencer à monter sur le sud-ouest du pays.

Dès lundi, le thalweg que l’on aperçoit sur les Açores va se resserrer peu à peu vers l’Espagne, et permettra un creusement sur le flanc ouest de l’anticyclone, celui-ci se décalant un peu plus vers l’est (voir les deux figures ci-dessous). Le flux s’orientera alors plein sud, permettant à de l’air chaud du Maroc, alors stationné sur l’Espagne, de remonter sur l’ensemble du pays. Une situation classique d’été en somme.

Situation synoptique le 19 juillet 2016
Situation synoptique le 17 juillet 2016
Situation synoptique le 18 juillet 2016 au soir
Situation synoptique le 18 juillet 2016 au soir

Les températures vont tout d’abord monter modérément ce dimanche pour atteindre les 29 à 30°C sur l’ensemble du Loir-et-Cher. Dans le même temps, il fera plus de 33°C dans le sud-ouest. Puis lundi, la montée commencera à s’accélérer pour atteindre 31°C au nord du Loir-et-Cher, et 32°C au sud. Le sud-ouest du pays atteindra les 38°C en certains endroits.

Mais c’est véritablement mardi que le mercure va s’affoler. Avec le modèle GFS américain, on prévoit déjà des températures de l’ordre de 34-35°C en Loir-et-Cher, selon les modèles européens ECMWF et français ARPEGE, le mercure pourrait monter d’encore un ou deux degrés supplémentaires. Le modèle ARPEGE, qui doit mieux modéliser le sol solognot, prévoit quand à lui une bulle chaude jusqu’à 39°C ! Il est vrai que les terres sableuses ont tendance à se réchauffer plus vite.

Toute fois, il y a quelques doutes quand au fait que celui-ci exagère quelque peu la montée en température sur notre région, d’autant que le modèle AROME ne suit pas ces exagérations pour ce dimanche (ARPEGE prévoit 32°C en Sologne quand AROME reste sagement à 29°C), en restant en ligne avec ce que prévoit GFS. Ces incertitudes sont relayées à plus grande échelle, une incertitude de 1 à 2°C existant entre les modèles sur la température d’altitude à 1500m. Ceci matérialise l’incertitude sur l’ampleur de la langue d’air chaud qui remontera jusqu’à notre région, que l’on peut voir ci-dessous.

Langue d'air chaud en altitude à 850hPa
Langue d’air chaud vue par GFS en altitude à 850hPa

Quoi qu’il en soit, les différents modèles s’accordent pour le sud-ouest de la France, où les 40°C seront largement atteints. Dans notre région, compte tenu des différentes incertitudes, les températures se situeront entre 34°C et 37°C grand maximum. Il conviendra d’affiner cela au fil des runs des modèles.

La suite

Cette chaleur sera de courte durée, mercredi le temps commencera à s’instabiliser par l’ouest ce qui se terminera très certainement par un épisode classique d’orages d’été. Ensuite, retour de températures plus supportables le jeudi (de l’ordre de 28-29°C) avec un flux maritime, suivi très probablement d’un retour temporaire de flux de nord/nord-ouest pour le week-end, modérant de nouveau les températures et apportant de la nébulosité.

Il conviendra de surveiller l’évolution ultérieure, de l’air très chaud restant sur l’Espagne, l’anticyclone des Açores est assez vigoureux, et des anticyclones se forment et semblent persister en Scandinavie. A priori donc, même si le flux resterait dans un premier temps orienté nord-ouest, il se pourrait que des blocages continentaux puissent se mettre en place par la suite.

Cela permettrait à des vagues de chaud de se former au gré des ondulations des masses d’air, l’air chaud espagnol restant disponible. Aucune certitude sur l’évolution de tout ces systèmes, mais à priori, au vu des cartes météo actuelles, il ne pourrait pas y avoir de nouvelle vague de chaud avant la seconde moitié de la semaine prochaine, l’anticyclone des Açores étant assez vigoureux mais positionné de manière à maintenir un flux de nord-ouest qui modèrera les températures. Toutefois l’été n’a pas encore dit son dernier mot, nous ne manquerons pas de surveiller cela.

Voilà pour cet édito, nous espérons que vous aurez trouvé cela intéressant. N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions dans les commentaires ou sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *