Le point sur l’été 2014

L’été officiel arrive bientôt, va-t-il tenir ses promesses cette année ? Voici une analyse de ce qu’il ressort aujourd’hui des modèles.

Actuellement nous sommes dans une situation de blocage anticyclonique, entretenue probablement par une relative anomalie chaude dans le proche océan. Le flux restera encore assez calme et sec dans le nord jusqu’au 26-27 juin. Dans la moitié sud du pays en revanche, le temps sera assez instable avec des passages orageux. Vers le 27-28 juin, des ondulations dépressionnaires pourraient bien ramener de l’instabilité dans la moitié nord, et donc quelques orages.

Pour la 1ere décade de Juillet, il semble que le temps soit globalement anticyclonique et beau mais avec un flux plutôt orienté nord. Une grosse dorsale anticyclonique pourrait bien se former vers le 14, avant que la seconde décade ne se termine de manière plus orageuse. La troisième décade serait plus perturbée, avec des vagues orageuses. Les températures seraient globalement estivales et dans les normes sans excès apparent, surtout en début de mois avec un flux plutôt frais. Les contrastes de température ne semblent pas très marqués non plus, ce qui n’exclut pas quelques coups de chauds de sud-ouest avant orage, qui viendraient rééquilibrer la moyenne. Les précipitations, sous forme d’orages, seraient disparates et le bilan globalement sec (-1 mm/jour), sécheresse de plus en plus marquée en allant vers l’est.

Le début de la 1ere décade d’août verrais probablement encore une activité orageuse résiduelle. L’anomalie de température proche-océanique persisterais, favorisant un rétablissement de conditions anticycloniques sur le restant du mois. Quelques petits passages orageux restent possibles, mais minoritaires. Des vagues de chaud semblent possibles, notamment dans le sud-ouest, mais sans que la tendance ne soit marquée. Ce mois serait malgré tout dans les normales saisonnières. Bien que rien de très notable ne se dégage non plus côté pluviométrie, on peut supposer que le mois restera assez sec dans certaines régions car les précipitations se feront surtout sous forme d’orages, donc de manière brêve et localisée.

Ces prévisions sont bien entendu à prendre avec des pincettes compte tenu des progrès technologiques à faire dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *