Accueil Climatologie Bilan climatique de l’année 2013


Bilan climatique de l’année 2013


L’année 2013 se termine, il est maintenant temps de faire l’habituel bilan climatique sur Blois. Commençons par une rétrospective mois par mois des évènements climatiques marquants, avant de conclure sur les chiffres de l’année. Les chiffres sont issus de ma station Météo personnelle, et les normes sont celles de 1996-2004 de l’ONF mesurées sur la forêt domaniale de Blois.

Janvier

Le premier mois de l’année a débuté de manière assez grise et humide. On retiendra surtout l’épisode neigeux qui a commencé dans la nuit du 18 au 19 avec des pluies verglaçantes, renouvelées le 19 à partir du début d’après-midi. Ces pluies accompagnées de grésil se sont transformées en chutes de neige la nuit suivante. Le 20 janvier, on mesurait une couche neigeuse de 10cm. Le 26, 3cm de neige sont de nouveau tombés, puis ce fut un épisode de redoux.

Côté chiffres, les minimales ont été un peu au dessus des normes de saison (-5.3°C), la température moyenne également (4.2°C soit +0.6°C), malgré l’épisode neigeux. Côté pluviométrie, on se trouve en déficit de 30% environ avec 43.5mm.

Février

Un premier février plutôt humide puisqu’il aura plu sans discontinuer pendant toute la journée, ce qui fera un cumul de 24mm. De nombreuses inondations se sont produites suite à cela, comme celle du lac de la Pinçonnière. L’ensemble du mois aura été dans l’ensemble assez gris et humide. Dans la dernière décade, une vague de froid est arrivée, accompagnée d’un peu de neige (1cm le 23).

Le mois de février aura été très froid avec une moyenne mensuelle de 1.9°C  sous les normales de saison. Sans surprise, les 65.3mm de pluie donnent un excédent de +8%.

Mars

Le mois des giboulées aura été très froid dans son ensemble avec de nombreuses vagues de froids accompagnées parfois d’un peu de neige et de verglas. Mais également de nombreux passages pluvieux. On notera par exemple un temps orageux le 10 au sud de la Loire. Le froid avait vraiment décidé de persister sur ce mois, à tel point que le déficit de température avait atteint des niveaux jamais vu depuis 1903.

Encore un mois très froid avec -2.3°C en moyenne sous les normes de saison. Côté pluviométrie, on relève 46.1mm ce qui est relativement dans les normes de saison.

Avril

La première décade d’avril aura été particulièrement froide avec jusqu’à 7°C sous les normales de saison, suivie d’une transition vers un régime plus perturbé favorisant un redoux. Cet épisode aura été particulièrement pluvieux, totalisant sur 4 jours plus de 60% des pluies du mois. Le retour aux normales de saison ne s’est fait que le 12, pour 6 jours, avant de nouveau d’alterner entre des périodes froides de 5°C sous les normales et de brefs redoux avec du temps plus ensoleillé.

Ce mois reste donc encore très froid (-1.3°C sous les normes), mais l’écart se réduit un peu grâce aux quelques redoux. C’est également un mois assez pluvieux mais dans les normes de saison avec 65.2mm.

Mai

Ce n’était pas la fête pour les jours fériés ! Le premier mai a donc été très arrosé une fois de plus. Par la suite, quelques jours de beau temps se sont présentés, avant de nouveau d’enchainer les périodes de temps gris et les périodes d’instabilité pluvieuse. Le froid restera marqué dans la dernière décade, avec des températures du niveau d’un fin février / début mars vers le 24 et des quasi-gelées matinales le 29. Un “joli” mois de mai, donc…

L’anomalie froide n’en finit pas puisque ce mois sera en déficit de 2.5°C, soit l’anomalie froide la plus grande de l’année avec seulement 3 jours au-dessus des normes. Qui plus est, ce mois fut particulièrement pluvieux avec 75.1mm soit 27% d’excédent.

Juin

Ce mois commencera sur une anomalie froide très marquée, dans la continuité de mai. Mais enfin un temps anticyclonique aura permis de faire remonter les températures… pour céder le pas aux orages les 7, 8 et 9 juin. Beaucoup de pluie encore le 12, et puis une période estivale découlant sur de violents orages le 17 juin. Une supercellule a en effet produit beaucoup de grêle et détruit les vignes de Vouvray avant de frapper le nord du Loir-et-Cher. A cette période orageuse succèdera un nouveau raffraichissement des températures jusqu’à la fin du mois.

On reste pour le 5ème mois consécutif sous les normales de saison avec encore 1.3°C de déficit. Les nombreux orages auront produit 43.6mm de pluie, dans les normes (excédent de seulement 1.6mm).

Juillet

Un début de mois encore maussade, mais surprise : dès le 5 juillet les températures remontent et redeviennent enfin estivales ! Dans l’ensemble, le temps sera resté très beau et estival, coupant net les ponts avec le temps pourri depuis le début de l’année. On aura même droit à une courte vague de chaleur avec 35 et 36°C les 21 et 22. On relèvera également quelques passages orageux, notamment dans la nuit du 25 au 26, occasionnant quelques dégats.

Personne n’y croyait, mais ce mois de juillet a marqué la fin d’une anomalie froide de plus de 5 mois. Juillet a été même en net excédent avec +1.8°C par jour en moyenne. Il a également été plutôt sec avec seulement 32.6mm soit un déficit de 45%.

Août

Le début du mois fut assez orageux, mais de façon assez disparate. A part lors de remontées orageuses le 7, il n’est en effet pas tombé grand chose ce mois d’août. Les températures auront été plus modérées et autour des normales de saison. Un beau mois d’août tout à fait normal.

Un mois d’août relativement dans les normes côté températures, sans réel écart aux normes. En revanche il a été très sec : seulement 18.1mm, un déficit de 64%.

Septembre

Le début de ce mois a été dans la continuité du mois d’août, avec un temps estival pour la rentrée. Mais une semaine plus tard, le temps devenait subitement chaotique et automnal en raison de dépressions stagnantes. Le 14 fut une journée particulièrement pourrie avec 33mm de pluie cumulés, dont 11mm sont tombés en une heure. Le temps est redevenu beau in-extremis pour le défi inter-entreprises le 20 septembre, ouvrant une dernière décade particulièrement agréable, mais qui s’est clôturée avec des orages.

Un mois de septembre assez mitigé avec le retour d’un déficit de température de 0.7°C. Un mois assez humide également avec 53.9mm relevés, soit un très léger excécent de près de 2mm.

Octobre

Ce mois d’octobre aura été chaotique. De nombreux épisodes perturbés auront ponctués le mois sensé être le plus arrosé de l’année. Entre ces passages, le temps est resté assez mitigé, mais très doux. La nuit du 27 au 28 passait la tempête Christian, avec des vents de 83 km/h enregistrés à Blois.

Le mois d’octobre fut très doux avec un excédent de 1.4°C. Il aura également été un peu plus sec avec 68.4mm, soit un déficit de 17%.

Novembre

Le début du mois de novembre a été très perturbé, mais très doux. Des brouillards et grisailles se sont bien entendu invités en milieu de mois, sinon ce ne serais pas novembre ! En fin de mois, de l’air polaire est descendu occasionnant des pluies mêlées à de la neige le 21, et des gelées matinales plus fréquentes. Le mois s’est ensuite terminé sur un anticyclone.

Ce mois de novembre sera plutôt dans les normes côté température (seulement 0.2°C sous les normes), mais globalement très humide. Avec 86.4mm, on totalisera un excédent de près de 7%.

Décembre

Le mois de décembre a débuté avec un anticyclone occasionnant du froid sec et des températures très en-dessous des normes : -3.5°C au matin du 11. Des brouillards givrants ont causé un gigantesque carambolage de 41 voitures sur le pont Wilson de Blois le 10. A l’issue de cette période anticyclonique, le seuil de pollution de 8/10 a été atteint à Blois pendant plusieurs jours de suite. La fin du mois a été très perturbée avec notamment la tempête Dirk du 23 au 24 décembre qui a occasionné des vents à 80km/h en Loir-et-Cher. La fin du mois aura été très pluvieuse mais douce, jusqu’à +6°C au-dessus des normes.

Côté températures, ce mois de décembre aura été doux avec +1.3°C par rapport aux normes. Le mauvais temps de la fin de ce mois a partiellement rattrapé le retard d’un début de mois sec, mais avec 42.5mm on finit tout de même avec 45% de déficit.

Bilan

Nous pouvons résumer toute l’année sur les deux diagrammes ci-dessous. On remarque bien que la première moitié de l’année a été plus souvent en-dessous des normes côté température, mais la seconde moitié a compensé en partie en étant plus souvent au-dessus des normes. L’année sera malgré tout restée un peu plus fraiche que les normes, de l’ordre de -0.4°C par jour, ce qui reste tout à fait normal puisqu’il est rare que le scénario climatique soit strictement égal à la moyenne.

Graphique des écarts à la normale sur toute l'année 2013.
Graphique des écarts à la normale sur toute l’année 2013.

Du côté pluviométrique, on pourrait penser que l’année 2013 a été très humide : en réalité, avec 640mm, nous avons un déficit pluviométrique de l’ordre de 104mm, soit environ 14%. Mais comme les pluies ont été assez idéalement réparties, cette année n’a pas été sèche puisque chaque mois a reçu une quantité suffisante de précipitations.

Diagramme ombrothermique de l'année 2013
Diagramme ombrothermique de l’année 2013