Accueil Analyse Tempête Christian du 28/10/2013


Tempête Christian du 28/10/2013


En fin de nuit du 27 au 28 octobre 2013 est prévue une tempête qui touchera les régions du nord de la France. Celle-ci a, comme il se doit, reçu le nom de Christian. Analyse de la situation.

Analyse et évolution synoptique

Un vaste système dépressionnaire sur l’Atlantique nord génère un flux rapide sur l’Atlantique. Un reste de dépression tropicale s’est retrouvé pris dans le flux très au large à l’Est de Terre-Neuve, associé à une masse d’air très chaude et humide. Cette dépression va interagir avec le courant jet et se creuser très rapidement (20 hpa en 24h). Voyez l’évolution prévue des champs de pression entre le dimanche 27 à 4h et le lundi 28 à 13h sur ce panel. La dépression à l’origine de notre tempête est marquée par la lettre T.

Evolution du champ de pression entre le 24/10/2013 à 04h et le 28/10/2013 à 13h
Evolution du champ de pression entre le 24/10/2013 à 04h et le 28/10/2013 à 13h

Le dimanche, elle se trouve encore du côté droit du courant jet. Mais elle va interagir avec celui-ci, aidée d’un puissant forçage d’air froid par le côté ouest, notamment en altitude, ce que l’on peut voir sur le panel d’évolution du courant jet ci-dessous. Le dimanche à 4h00, on voit bien une branche du courant jet rejoindre le courant principal. Cela résulte en une déformation de celui-ci qui va se mettre à onduler au niveau de notre dépression et renforce l’anomalie de la tropopause que l’on peut voir juste au-dessus de la zone de rencontre (traits marrons). Celle-ci va se trouver littéralement aspirée vers le bas, amplifiant le phénomène : le rééquilibrage devra se faire sur les mouvements verticaux, ce qui va creuser notre dépression.

Evolution du jet-stream entre le 24/10/2013 à 04h et le 28/10/2013 à 13h
Evolution du jet-stream entre le 24/10/2013 à 04h et le 28/10/2013 à 13h

On remarquera d’ailleurs par une lecture attentive de ce panel que sous l’action de ce puissant forçage le courant jet semble presque se scinder en deux juste au nord-est de la dépression le dimanche 27 à 13h. Lors de son déplacement ultérieur, Christian va se retrouver en entrée droite de cette “cassure” du jet, ce qui sera alors favorable à l’accélération de son développement.

Le forçage continuant en altitude, le courant jet principal se renforce entre le 28 à 01h00 et le 28 à 13h00 : on voit d’ailleurs qu’il se brise littéralement au Sud-Ouest de la Bretagne. La dépression qui continue son chemin se trouvera alors en sortie gauche de ce renforcement, et en entrée droite de la partie “cassée” du jet qui s’évacue à l’est. Le développement sera alors encore une fois accéléré : notre tempête est alors dans sa phase mature.

On peut visualiser la dynamique de cette évolution quasi-explosive sur le champ de tourbillon absolu. On remarque la création rapide de tourbillon, c’est-à-dire la rotation des masses d’air sur elles-mêmes, entre le 27 à 13h et le 28 à 01h.

Evolution du tourbillon absolu à 500hPa entre le 27/10/2013 à 13h et le 28/10/2013 à 01h
Evolution du tourbillon absolu à 500hPa entre le 27/10/2013 à 13h et le 28/10/2013 à 01h

On peut encore jeter un oeil à la carte de Theta E qui donne le caractère des masses d’air. On y voit très nettement l’air plus froid venir littéralement forcer contre l’air chaud tropical présent sur l’Atlantique. Celui-ci, aspiré au coeur de la dépression, s’étire en une langue très étroite et traduit une forte baroclinie qui vient encore amplifier le phénomène.

Rencontre des masses d'air à l'origine de la tempête Christian
Rencontre des masses d’air à l’origine de la tempête Christian

Conséquence cette évolution synoptique

Nous avons vu le développement de la cyclogénèse qui sera à l’origine de la tempête Christian. Voyons maintenant quelles seront les conséquences sur notre pays. Le champ de vent prévu par le modèle GFS prévoit des rafales sur les côtes jusqu’à 105 km/h au début du phénomène, vers 01h00.
 

Vent à 10m et rafales prévues le 27/10/2013 à 01h00
Vent à 10m et rafales prévues le 27/10/2013 à 01h00

A mesure que l’axe de vent fort se décalera, les rafales atteindront 75 à 80km/h sur le Loir-et-Cher. Toutefois, dans ce telles situations, celles-ci sont souvent sous-estimées par les modèles.

Vent à 10m et rafales prévues le 27/10/2013 à 07h00
Vent à 10m et rafales prévues le 27/10/2013 à 07h00

Nous allons devoir sonder l’atmosphère afin de déterminer plus précisément la structure du noyau de vent. Les coupes ci-dessous sont faites sur la France selon un axe sud-nord passant par Blois (situé vers 47.5°C nord). On y observe parfaitement bien le tube de vent fort du jet stream avec ses vents de plus de 240km/h en son centre. On y remarque également une excroissance vers le bas de ce tube : il s’agit du jet de basse couches, créé par la forte dynamique de la cyclogénèse qui se propage jusqu’au sol.

Coupe verticale du champ de vent
Coupe verticale du champ de vent

On observe d’ailleurs les causes de cette dynamique avec cette coupe des vitesses verticales (en rouge les ascendances, en bleu les subsidences). Les forts mouvements verticaux ascendants sont associés sous forme de dipôle à de forts courants descendants : à droite les ascendances, à gauche les subsidences. Elles ont ici une forme un peu complexe en raison sans doute du type de front (qui est presque occlus) et des influences de surface.

Coupe verticale ascendances
Coupe verticale ascendances

En conséquence de quoi il nous faut prendre en compte les vents d’altitude pour prévoir nos rafales au sol, qui auront forcément pour origine un vent d’altitude plus fort ramené au niveau du sol par une turbulence quelconque, et aidées par les vents subsidents. Ainsi la carte du vent au niveau 950 hPa (environ 500m) nous offre un aperçu déjà plus réaliste des rafales max que nous aurons au sol.

Vent à 950hPa prévu
Vent à 950hPa prévu

On retrouve des valeurs de 90 à 100km/h pour le Loir-et-Cher. Parfois, il peut être nécessaire de voir encore plus haut dans l’atmosphère en explorant le niveau 925hPa. Pour le Loir-et-Cher, ceci donnerait des rafales maximum de 110 à 120km/h. Celles-ci ne sont généralement atteintes que localement.

Conclusion

Cette tempête ne sera assurément pas la tempête du siècle. Mais elle nécessite une vigilance près des côtes car les vents pourront atteindre 130km/h : ce qui explique la carte de vigilance prévue par Météo France que je vous invite à consulter.

Débriefing

La tempête Christian aura donné sur le blaisois des rafales de 83km/h, ce qui était assez conforme aux prévisions. Sur les côtes, on a relevé des vents de l’ordre de 120 à 130 km/h, jusqu’à 147km/h  à Cap Griz-Nez. Notre analyse s’était arrêtée à la France, mais le développement de la tempête s’est poursuivi jusqu’à un creusement de l’ordre de 960 hPa au cours de l’après-midi. Les pays plus à l’ouest se sont alors retrouvés face à une bombe météorologique qui a donné des vents jusqu’à 180km/h au Danemark, car la violence de son creusement était telle qu’un Sting Jet c’est formé ! Quand je pense que dans mon analyse j’avais hésité à utiliser le terme de “développement explosif”…