Vendredi 20 septembre : mise à jour des prévisions

Nous avions tenté mercredi dernier d’ébaucher une prévision météo pour le défi inter-entreprises de Blois du 20 septembre>, qui aura lien à Chambord. Le scénario le plus probable concernait un risque de temps faiblement perturbé, avec beaucoup de nébulosité et des pluies faibles, ainsi qu’une certaine fraicheur. Mais cette prévision était encore loin d’être fiable, qu’en est-il aujourd’hui ?

Une tendance qui se confirme

A ce jour, le scénario le plus probable intègre le creusement d’un thalweg à l’est du pays associé à la création d’une dorsale plus à l’ouest. Ce scénario est donc favorable à une descente d’air froid par le nord ou le nord-ouest et donc la création d’un front.

Ce front serait associé dans la majorité des cas à de la grisaille et des pluies faibles et souvent morcelées. Mais selon le positionnement et l’amplitude de la dorsale et du thalweg, des scénarios envisagent une pluviosité plus marquée bien que cela ne semble pas être une option majoritaire. Quoi qu’il en soit, on peut difficilement envisager à l’heure actuel un scénario de temps idéal pour la suite. La probabilité de temps humide est en effet très importante.

De l’espoir dans l’air

Cela dit, les derniers runs de GFS nous laissent entrevoir un regonflement plus marqué de l’anticyclone à partir de jeudi, celui-ci s’étendrait alors sur toute l’Europe. Le flux serait donc d’ouest, avec le rail des dépressions relégué plus au nord. Fini donc le vilain thalweg.

L'anticyclone de retour vendredi 20 septembre
L’anticyclone de retour vendredi 20 septembre

Cette option serait à priori plus favorable à notre région, le flux perturbé étant alors relégué plus au nord. Cela ne veut pas dire pour autant que le temps sera parfaitement beau, car des perturbations il y en aura quand même, flux d’ouest oblige, c’est juste que celles-ci toucheront principalement les régions du nord et la Normandie. Elles seraient tout de même assez peu actives, d’où un temps plus favorable chez nous 200km plus au sud. Il devient alors envisageable de faire un défi au sec, avec des températures plus douces (21°C). On peut même envisager d’avoir du soleil.

Ce scénario est assez bien corrélé avec le dernier run du modèle anglais UKMO. Attendons de voir ce que propose le modèle européen ECMWF avant de trop nous emballer, car celui-ci ne proposait pas encore cette évolution ce matin.

Conclusion

Aujourd’hui encore, on ne peut pas être certain du temps qu’il fera. L’option majoritaire reste encore un temps frais (<20°C), nébuleux et humide. Je préfère ne pas trop me prononcer en faveur du scénario optimiste car il est trop jeune par rapport au scénario perturbé. Et par expérience, les revirements brutaux de modèles sont à prendre avec des pincettes. N’oublions pas que le cyclone tropical Humberto se ballade au sud de notre anticyclone des Açores. Cette bombe météorologique est à même de faire chavirer l’évolution du temps prévu sur l’Atlantique en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire dans ces colonnes. Je pense que nous y verrons plus clair dimanche soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.