Cut-off orageux du 5 septembre 2013

Le beau temps anticyclonique de ce début de mois de septembre va être perturbé dès le 6 septembre. La situation sera assez instable avec un conflit de masse d’air très marqué. A la clé, un temps instable et chaotique pour le week-end, marqué par des orages ou pluies plus ou moins localisées et marquées.

Situation actuelle

La situation estivale actuelle est marquée par un anticyclone positionné sur l’Allemagne. Il draine de l’air chaud de provenance espagnole et africaine comme illustré sur le panel ci-dessous.

Situation du mercredi 04 septembre 2013
Situation du mercredi 04 septembre 2013

Mais cet anticyclone va être repoussé par de l’air froid provenant de l’Atlantique nord. Dès jeudi, il sera affaibli sur sa façade ouest, et vendredi, un thalweg sera bien formé sur l’Irlande, qui commencera à s’isoler en cut-off dépressionnaire samedi, comme le montrent les cartes de géopotentiel.

Situation synoptique du jeudi 05 septembre à 14h00.
Situation synoptique du jeudi 05 septembre à 14h00.

Situation synoptique du vendredi 06 septembre à 02h00.
Situation synoptique du vendredi 06 septembre à 02h00.

Situation synoptique du samedi 07 septembre à 02h00.
Situation synoptique du samedi 07 septembre à 02h00.

Cette évolution est liée à une accélération du flux d’air froid de nord-ouest, qui est accéléré par le développement cyclonique qui se met en place. Un front froid se formera alors, qui atteindra la pointe bretonne vendredi, et s’enroulera ensuite autour de la dépression irlandaise.

Température à 850 hPa le vendredi 06 septembre à 02h00
Température à 850 hPa le vendredi 06 septembre à 02h00

Température à 850 hPa le samedi 07 septembre à 02h00

 

Un temps orageux pour le week-end

Le front froid ainsi formé engendrera une importante instabilité de l’atmosphère dès vendredi matin, qui sera propice aux pluies et surtout aux orages. La question qui se pose maintenant est de savoir où et quand ces orages vont tomber. Ils aborderont l’ouest du pays en début de matinée, là où les forçages induits par la perturbation seront concentrés. Puis ils se décaleront dans la journée vers le nord-est.  Ces forçages seront organisés donc selon un axe principal allant de la Bretagne au Nord-Pas-De-Calais, mais des axes secondaires se formeront plus au sud et notamment en région centre.

On peut le remarquer sur ces cartes de divergence du vent : le bleu représente les zones où le vent converge  et le rouge le vent qui diverge. En basse altitude, la convergence représente les zones “d’aspiration” et donc de formation des ascendances qui forceront les orages, en altitude les zones de divergence représentent l’étalement de l’air sur la tropopause, résultante de l’action du courant jet et des ascendances synoptiques. La combinaison d’une convergence en basses couches et d’une divergence en altitude représente donc le forçage idéal pour des formations orageuses en situation instable. J’ai représenté ici la situation la plus typique de la journée, avec un très net axe de convergence en basses couches allant de la Bretagne au Nord-Pas-De-Calais sur la carte à 950hPa survolé par un net axe de divergence en altitude sur la carte à 300hPa. Cet axe se déplacera en effet selon un axe approximativement sud-ouest / nord-est, ce que je ne représente pas ici pour ne pas trop alourdir le discours.

Divergence du vent
Divergence du vent

L’air chaud et plutôt sec remontant du sud sera alimenté en air humide par la côte ouest du fait de l’enroulement du vent d’altitude autour de la dépression. De l’instabilité naîtra de tous ces mélanges, ingrédients nécessaires à la formation d’orages. On peut donc d’ores et déjà dire que vendredi, la journée sera assez chaotique. On peut s’en donner une idée avec la carte d’instabilité (MUCAPE).

MUCAPE / MULI prévus à vendredi 06 septembre à 17h00

L’épisode débutera en fin de nuit de jeudi à vendredi sur la pointe bretonne et la façade Atlantique. Un noyau pluvio-orageux modéré remontera donc de la Bretagne au Nord au cours de la journée, il pourra donner des orages assez intenses dans ces dernière régions. L’ensoleillement devrait en effet fournir de l’énergie supplémentaire au système orageux. Les axes de forçages secondaires mentionnés ci-avant seront plus faibles mais l’instabilité plus présente comme, on le voit ci-dessus avec l’axe de MUCAPE qui traverse le pays en diagonale. Les orages y seront également présents dans un premier temps de manière isolée, et traverseront vers l’est qui sera atteint dans la nuit suivante. Voyez ci-dessous la situation approximative en fin d’après-midi de vendredi :

Précipitations prévues vendredi 06 septembre à 17h00
Précipitations prévues vendredi 06 septembre à 17h00

Quel temps pour le week-end en Loir-et-cher ?

Pour le département du Loir-et-Cher qui nous concerne, la journée de vendredi sera donc assez chaotique. Les orages devraient passer plutôt vendredi dans l’après-midi. Puis pour samedi, le temps devrait rester chaotique avec de nombreux nuages mais pas trop mauvais. Quelques averses seront sans doute possibles, mais elles resteront rares. Les orages devraient concerner ce samedi une large partie sud et est du pays. En revanche, les températures seront en nette baisse avec plus que 22 à 23°C. L’instabilité perdurera dimanche dans les régions sud et est. Elle pourrait déborder un peu en Loir-et-Cher. Le temps y sera sans doute encore un peu chaotique avec quelques averses.

La situation la plus chaotique du week-end dans la nuit de samedi à dimanche
La situation la plus chaotique du week-end dans la nuit de samedi à dimanche

Quel temps pour la suite ?

 

Avec ce type de perturbation, la prévision est assez difficile car les cut-offs ont leur mouvement propre. Il reste donc toujours une part d’incertitude à plusieurs jours d’échénace. Ceci dit les modèles sont suffisamment corrélés pour l’on puisse dire que le cut-off devrait être repris dans le flux et s’évacuer dès dimanche vers le nord-est. Le temps restera encore assez chaotique lundi et mardi, avant de redevenir plus anticyclonique. Les modèles divergent ensuite sur la manière dont va évoluer ce système : GFS voit un creusement de nouveau plus à l’est, tandis que ECMWF voit une extension anticyclonique sur toute l’Europe, mais avec un petit cut-off sur la France. CFS qui est plutôt un modèle climatique voit quand à lui une évolution lente du cut-off, avec un déplacement très lent vers l’est. Toutes ces situations favoriseront des températures plus fraiches entre 20 et 23°C environ, avec une instabilité résiduelle. Cette instabilité se ressentira plutôt dans l’est du pays, même s’il n’est pas impossible qu’elle influence aussi notre région. A titre d’illustration voici les cartes des situations prévues mercredi prochain, bien qu’elles ne soient pas du tout définitives.

Evolution prévue par GFS le 11 septembre à 02h00
Evolution prévue par GFS le 11 septembre à 02h00

Evolution prévue par ECMWF le 11 septembre à 02h00
Evolution prévue par ECMWF le 11 septembre à 02h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *