Accueil Phénomènes violents Orages de Blois des 7 et 8 juillet 2012


Orages de Blois des 7 et 8 juillet 2012


Deux vagues orageuses ont affecté le Loir-et-Cher en ce week-end du 7 et 8 juillet 2012. Le passage d’une dépression sur les côtes nord de la France a en effet beaucoup instabilisé l’atmosphère. Malgré un ensoleillement assez limité dans l’après-midi, le temps fut très lourd avec un taux d’humidité avoisinant les 80% entre 15h et 16h. Les températures ont été de 23°C avec un ressenti de 27°C en campagne et de 25°C avec un ressenti de 37°C en zone hurbaine.

Des orages ont tout d’abord affecté le vendômois dans l’après-midi, puis vers 20h00 c’est 10 km environ au nord de Blois qu’un bel orage en provenance de Tours est passé. L’orage avait l’air assez virulent et électrique à en juger par ses superbes structures (voir photos ci-dessous prises depuis Blois) et le roulement de tonnerre quasi-continu. L’activité électrique devait être masquée par les nuages (majoritairement intranuageuse), car peu d’impacts ont été recensés.

Orage au nord de Blois 07/07/2012
Orage en approche à la limite Ouest du département Enclume cirriforme, ligne d’alimentation et ciel chaotique en marge de l’orage.

Orage au nord de Blois 07/07/2012 (un peu plus tard)
Développements de la ligne d’alimentation et du front de rafale sur le flanc droit, lors du passage de la cellule au nord-ouest de Blois.

Puis c’est entre 1h et 2h du matin qu’une autre vague orageuse bien plus organisée, sous la forme d’une ligne remontant du sud-ouest. Celle-ci a donné plusieurs lames de pluie assez soutenues, et une activité foudre modérée noyée dans la masse. A noter qu’avant l’arrivée de la pluie, un éclair sans doute positif a eu lieu à une certaine distance, à vue de nez plus de 5km, mais dont l’intensité m’a aveuglé et fait trembler le sol comme un coup de canon. Cumulé avec les pluies matinales, cet épisode orageux aura donné 12.9mm de précipitations sur Blois.

Orage Blois 08/07/2012 - Eclair intra-nuageux
Le seul éclair que j’ai pu photographier, tout était noyé dans la pluie.