Accueil Analyse Suivi des orages du 21 juin 2012


Suivi des orages du 21 juin 2012


Bonjour à tous !

Je démarre cet article de suivi des orages du blaisois pour la journée du 21 juin 2012.

On s’attend aujourd’hui, dans l’après-midi, à des orages forts et électriques présentant un risque de grêle
assez marqué. Vigilance jaune Météo France pour le Loir-et-Cher, orange pour le Loiret et l’Eure-et-Loire ainsi que de nombreux départements du nord, nord-est et est de la France.

Ces orages sont associés à des remontées de sud chaudes, humides et instables, et une perturbation barocline assez marquée. La dynamique d’altitude permettra tous les forçages nécessaires à l’organisation d’orages en ligne ou en MCS, probablement assez électriques et grêligènes.

Suivi des évènements

Matinée : Il a plu environ 1mm en fin de nuit. Le ciel alterne entre soleil et passages nuageux. Le temps est lourd avec 21°C à 10h et un taux d’humidité de 82%. Les nuages en nappes d’altocumulus undulatus ont un caractère pré-orageux très marqué.

11h00 : 22°C, humidex 28°C avec 79% d’humidité. Un jet de basse couche d’orientation sud commence à se lever, 14km/h avec des petites rafales à 22 km/h.

12h00 : Quelques orages commence à se former sur le sud de l’Ile-de-France. A Blois, les cumulus se font plus nombreux et plus épais vers l’ouest / sud-ouest. Ils se déchiquettent assez rapidement mais certaines ascendances sont assez sympatiques. Quelques échos radars vers l’ouest sur un axe Le Mans – Bressure. La convection commence donc à se mettre gentiment en place ! Vent de sud-ouest 23km/h avec maintenant des bonnes rafales de 40 km/h.

13h00 : Le vent s’intensifie : 30km/h avec des rafales à 47 km/h. Température : 25.7°C, 66% d’humidité avec un humidex de 32°C ! Attention : Les premiers échos radars prometteurs viennent d’apparaître dans le secteur de Tours. Le déplacement vers l’ouest a l’air assez rapide. Photo d’ambiance peu avant l’arrivée de l’orage :

Ciel chaotique avant l'orage du 21/06/2012

14h00 : Orage assez intense et très pluvieux entre Blois et Vendôme à en juger par les bases et rideaux de pluie très sombres. Il semble que secteur du Vergonnois soit encore une fois bien touché. Blois est resté en marge avec une activité foudre manifestement intranuageuse mais assez soutenue, et une lame d’eau assez brêve mais intense qui aura donné 2 mm en une dizaine de minutes. Les rafales auront été de l’ordre de 65 km/h.

Intranuageux oblige, je n’ai pas pu avoir ma moisson d’éclairs (décidément je n’ai jamais de chance avec les orages diurnes) mais voici cette petite photo d’ambiance à l’approche de l’orage.

Orage en approche à Blois. 21/06/2012

15h00 : le vent souffle bien maintenant, avec des rafales à 65 km/h. Le ciel de traine alterne entre nuages et éclaircies.

16h00 : le vent continue de se renforcer avec des rafales à 69 km/h maintenant.

17h00 et au-delà : Il susbiste un vent de plus de 60km/h qui devrait diminuer progressivement pendant la nuit. Les orages sont maintenant arrivés aux frontières belges et l’est de la France. Ceci clôture le suivi de cet évènement pour Blois et ses environs.

Explication de la situation
Situation synoptique à l'origine des orages du 21/06/2012
Situation orageuse du 21/06/2012 à l’échelle européenne.

En altitude, le courant jet d’ouest (grosses flèches marron) se “brise” vers le nord autour d’une importante anomalie de tropopause (gros trait noir). Il s’ensuit une forte divergence en sortie gauche du flux d’ouest, celle-ci se trouvant simultanément en entrée droite de la branche du nord. Ceci induit une importante dépression en altitude, qui provoque un puissant soulèvement et favorise le creusement d’un thalweg en surface, dans le prolongement de la dépression située sur l’Irlande, à mesure que le système se déplace vers l’est.

Situation météo en France à l'origine des orages du 21/06/2012
Situation orageuse du 21/06/2012 à l’échelle de la France

De plus, une perturbation barocline (front froid, en bleu) progresse d’ouest en est, alors que de l’air chaud et humide est advecté par le sud en raison d’une petite dépression sur le sud-ouest de la France. Cet air très instable (zone orangée), soulevé par le front, sert d’amorce aux orages et permet de relayer la dynamique d’altitude, en servant de carburant pour les puissants courants ascendants qui alimentent les orages.

Ces deux sources d’ascendances sont donc en phase pour générer de puissants orages dans de l’air très instable à l’avant, et sec à l’arrière du front ce qui favorise les rafales descendantes sous l’orage.